MIR REDDE PLATT

5ème Festival de langue francique & des langues de France

 

 

Du 6 au 12 novembre 2003

Scène de l’Hôtel de Ville & Auditorium du Casino, Bibliothèque

Conservatoire, Péniche Pauline, Maison de Quartier de Neunkirch

 

Sarreguemines

 

 

 

http://mirreddeplatt.free.fr

 

 

 

Service Communication – Grégory BITSCH

Hôtel de Ville de Sarreguemines

2, rue du Maire Massing – BP 51109

57216 Sarreguemines Cedex

 

Tel : 03.87.98.93.08

BITSCH.Gregory@MAIRIE-SARREGUEMINES.FR


 

Sommaire

 

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE................................................................................................. 3

 

 

1 FESTIVAL, 7 DATES À RETENIR !

Ø     Jeudi 6 novembre....................................................................................................... 4

Ø     Vendredi 7 novembre................................................................................................. 5

Ø     Samedi 8 et dimanche 9 novembre........................................................................... 5

Ø     Samedi 8 novembre................................................................................................... 6

Ø     Dimanche 9 novembre............................................................................................... 7

Ø     Lundi 10 novembre..................................................................................................... 7

Ø     Mardi 11 novembre..................................................................................................... 7

Ø     Mercredi 12 novembre............................................................................................... 8

 

 

PRÉSENTATION DES ARTISTES

Ø     Calabrun..................................................................................................................... 9

Ø     Schorsch Seitz........................................................................................................... 9

Ø     La compagnie Lothringer Theater.............................................................................. 9

Ø     Le Folk de la rue des dentelles................................................................................ 10

Ø     Heinrich Kraus.......................................................................................................... 10

Ø     Le Trio Manfred Pohlmann....................................................................................... 10

Ø     Le duo Eckstein........................................................................................................ 10

Ø     La rencontre des 3 Struwwelpeter........................................................................... 11

Ø     Raymond Colling...................................................................................................... 11

Ø     Christoph Scheidt..................................................................................................... 11

 

 

ZOOM SUR LA SOIRÉE BASQUE

Ø     Un peu d’histoire occitane........................................................................................ 12

Ø     Nadau....................................................................................................................... 12

 

 

INFORMATIONS PRATIQUES............................................................................................ 14


 

CommuniquÉ de presse

 

 

 

 

La Ville de Sarreguemines s’apprête à fêter le francique et les langues de France au cours de son traditionnel festival « Mir redde Platt ». La 5ème édition du festival mêlera la diversité des formes et des langages : de. De la musique au théâtre, de la danse à l’humour en passant par la proximité. Le « Mir redde Platt » 2003 réserve aussi son lot de surprises, d’émotions et de convivialité lors de 7 journées marquées du sceau des langues régionales.

 

Du 6 au 12 novembre, des artistes lorrains, alsaciens, sarrois, occitans et du Palatinat se succéderont sur les Scènes de l’Hôtel de Ville et du Casino mais aussi, à la Bibliothèque, à la Maison de Quartier de Neunkirch et sur la péniche Pauline… avec en invité d’honneur le groupe Nadau, représentant de la langue occitane

 

Jeudi 6 novembre, « jetzt wird die Wutz geschlacht », une première soirée pour donner le ton ! Humoristique à souhait, rythmée de « Witz » (blagues) et de chansons, le premier rendez-vous du festival sera animé par une pointure de la scène « Platt » bien connue dans la région : Schorsch Seitz. Et pour ceux qui le souhaitent, des mets délicieusement lorrains feront de cette soirée un véritable cabaret culinaire.

 

Vendredi 7 novembre, le théâtre sera à l’honneur à l’occasion de la deuxième grande soirée du festival. Dès 20h30, « le Malade Imaginaire » interprété par la troupe d’Alphonse Walter enchantera l’Auditorium du Casino. Le célèbre texte de Molière revisité façon francique est un rendez-vous à ne pas manquer pour tous les amoureux d’humour « Platt ».

 

Samedi 8 novembre, place à la région invitée : l’Occitan ! Le Groupe Nadau sera présent sur scène avec toute la chaleur de la musique du Sud-Ouest. Astucieux mélange de cornemuse, de guitare électrique et de chant, le groupe Nadau est un digne représentant de la scène occitane.

 

De nombreuses autres dates et animations seront aussi proposées tout au long du festival : conférence débat, lecture de contes en Platt et bien d’autres encore…

 

 

Le festival « Mir redde Platt » est organisé par la Ville de Sarreguemines avec le soutien du Conseil Régional de Lorraine, de l’Institut des Langues et Cultures Régionales de Lorraine, du Conseil Général de la Moselle, de la Caisse d’Epargne de Lorraine.

 

 

 

« MIR REDDE PLATT »

5ème Festival de langue francique et des langues de France

Du 6 au 12 novembre 2003

Scène de l’Hôtel de Ville & Auditorium du Casino

Bibliothèque, Péniche Pauline, Conservatoire

Maison de Quartier de Neunkirch

 

 

http://mirreddeplatt.free.fr

 
Programme du festival

 

 

La 5ème édition du festival « Mir redde Platt » est sans conteste l’une des plus novatrices et des plus dynamiques jamais connue. Outre la qualité et le nombre de spectacles et d’animations, la Ville de Sarreguemines s’est également engagée de manière forte en faveur de l’aide à la création, et de l’ouverture à des formes de cultures originales. Vous pourrez notamment retrouver du 6 au 12 novembre, « D’InbildungsKranke », subtile adaptation du célèbre Malade Imaginaire de Molière, spécialement adapté pour le festival ! Pour la première fois à Sarreguemines, L’art plastique sera à l’honneur avec une exposition contemporaine hommage au pays natal, à la langue et à la culture régionale. Des lieux originaux étonneront aussi le public comme la péniche Pauline ou la Goélette. Enfin la Ville s’est également entouré de différentes institutions ou structures dynamiques qui contribuent par leurs actions à la bonne teneur du festival : la Bibliothèque, le Conservatoire, les Amis du Musées et des Arts, L’Université de la Sarre…

 

 
jeudi 6 NOVEMBRE

18H – EXPOSITION « HEIMAT » (art contemporain)

HALL D’HONNEUR DE L’HÔtel de Ville

 

Un groupe constitué de sept jeunes plasticiens de la région de Kaiserslautern a décliné son rapport au pays natal, à la langue et à la culture régionale au travers de la photographie, de la sérigraphie et d’autres disciplines artistiques. Les objets réalisés, contrepoints artistiques à la question de l’identité, nous touchent par leurs déclinaisons et l’intelligence sensible qu’ils dégagent.

 

Avec les plasticiens : Roland Albert, Thomas Brenner, Bernd Decker, Hermann Dietrich, Michael Geib, Klaus Hartmann, Hans Günther Hausen, Jörg Heieck, Erika Klos, Reiner Mährlein, Berthold Mallman, Jutta Matzdorf, Anneke Röhlke, Sylvia Rudolf, Angelica Steinmacher

 

Exposition ouverte tous les après-midi du 7 au 16 novembre.

Entrée gratuite

 

L’inauguration de l’exposition sera animée par l’orchestre Calabrun et ses accords de musique occitane.

 

 

 

20h30 – schorsch seitz

scÈne de l’HÔtel de Ville

SOIRÉE CABARET CULINAIRE

 

La première soirée du festival sera cette année un véritable clin d’œil à nos traditions les plus chères : traditions culinaires et traditions linguistiques !

 

Une soirée cabaret culinaire : « jetzt wird die Wutz geschlacht » fera la fête aux saveurs du terroir et à nos plats les plus régionaux. Proposés par la section hôtelière du lycée Simon Lazard en collaboration avec la Bonne Source, ces mets délicieusement lorrains annonceront de la meilleure manière qui soit (celle de l’estomac) la partie cabaret musical, assurée par Schorsch Seitz. L’artiste Sarrois viendra ponctuer avec humour, en musique et avec sa verve unique la chaude ambiance de cette soirée hors du commun.

 

Au Menu[1] :

- Assiette de cochonnailles

- Parmentier de boudin noir

- Choucroute au « lewerknepfle »

- Pain perdu à la mirabelle

- Vin de Moselle

 

(soirée unilingue en francique)

 

[1] Le repas est à réserver à part et sera servi pendant la représentation de Schorsch Seitz pour plus de convivialité. Prix du spectacle seul : 10 Euros. Prix du Spectacle + Repas : 25 Euros. Les abonnés seront informés de la procédure par courrier avec coupon réponse à renvoyer.

 

vendredi 7 NOVEMBRE

 

15h00 – COMMENT ÉCRIRE LE PLATT

BibliothÈque Municipale

SÉance d’atelier du Platt 

 

Mme Hélène Nicklaus (auteur du dictionnaire « Le Platt » et auteur entre autre des « Tranches du Platt » publiées par le Républicain Lorrain), nous invite à partager les réflexions des lecteurs au niveau lexical (le choix des mots) et au niveau de la graphie des mots.

 

Ouvert à tous, plattophone ou non, cet atelier sera un lieu d’échange qui pourra se prolonger au-delà de la période du festival.

 

 

20h30 – Compagnie Lothringer Theater

Auditorium du Casino

SOIRÉE THÉÂTRE

 

La compagnie qui nous avait présenté son « Perceval de Bitscherländer » l’an passé, poursuit son voyage théâtral et nous invite à découvrir « la première » de sa nouvelle création : « D’InbildungsKranke ». Tous les férus d’humour, de théâtre et de langue francique auront rendez-vous à deux reprises à l’Auditorium du Casino (Vendredi 7 novembre à 20h30 & Mardi 11 novembre à 15h30) pour cette représentation francique du « Malade Imaginaire ».

 

Le célèbre texte de Molière et le thème de cette pièce classique se prêtent particulièrement à cette adaptation en « lothringer platt » que nous propose Alphonse Walter.

 

La pièce a fait l’objet d’un soutien d’aide à la création conjointe de la part de la Ville de Sarreguemines et du Ministère de la culture (Drac Lorraine).

 

(spectacle unilingue en francique avec sous-titrage en Français)

 

 

 

samedi 8 & DIMANCHE 9 NOVEMBRE

 

DE 10H à 18H - « Régionalivre, LE salon du livre et du patrimoine »

En coopération avec les Amis du Musée et des Arts.

CASINO DES FAÏENCERIES

 

Les magnifiques locaux du Casino des Faïenceries permettront aux amoureux de la littérature régionale et du patrimoine de rencontrer les éditeurs, bouquinistes, auteurs et autres éditeurs de la

 

Grande Région. Ce salon sera l’occasion de rencontrer et d’écouter des auteurs (des lectures et conférences auront lieu tous les jours) et de découvrir la riche diversité du patrimoine littéraire transfrontalier.

 

Les rendez-vous du salon :

 

- Samedi 8

15h00 : rencontre avec Marielle Rispail, sociolinguiste qui nous présentera sa récente publication Le Francique aux éditions l’Harmattan.

16h00 : rencontre avec Jean Louis Kieffer et Lucien Schmitthäusler, adaptateur de la version francique de « La chèvre de Monsieur Seguin ».

 

- Dimanche 9

11h00 : lecture et rencontre de l’écrivain sarrois Heinrich Kraus (en coopération avec l’Université de la Sarre – Litteraturarchiv Saar-Lor-Lux-Elsass).

 

En présence des Dr Günter Scholdt et Dirk Walter.

 

 

samedi 8 NOVEMBRE

 

15h30 – Initiation aux danses d’Alsace et de Lorraine

LYCÉΕ JEAN DE PANGE

APRÈS-MIDI DANSE

 

 

Initiation aux danses d’Alsace et de Lorraine avec les musiciens du groupe « Le Folk de la rue des dentelles ». Désormais habitués au festival, « Le Folk de la rue des dentelles » nous revient cette année encore pour nous faire découvrir l’ivresse de la danse folk et les accords mélodieux de sa musique

 

En coopération avec le Conservatoire de Musique et de Danse.

 

Attention !!! Le nombre de places est limité à une quarantaine de personnes pour ces initiations !

 

 

20h30 - NADAU

scÈne de l’HÔtel de Ville

SoirÉe CONCERT

 

Honneur à l’Occitanie avec un groupe phare de la région Aquitaine.

Le groupe Nadau est une joyeuse rencontre occitane de la cornemuse et de la guitare électrique… Un spectacle avec huit musiciens en scène dans une relation chaleureuse qui rappelle les fêtes de village d’antan. Pourvu d’un accordéon, de cornemuses et de violons, Nadau c’est un véritable coin d’Aquitaine mobile et ambulant qui plonge sans mal son public dans des ambiances occitanes et poétiques.

 

(soirée bilingue en occitan et en français)

 

 

 

 

dimanche 9 NOVEMBRE

16h00 – LE TRIO MANFRED POHLMANN

scÈne de l’HÔtel de Ville

APRÈS-MIDI CONCERT

 

Le trio Manfred Pohlmann aiguisera son francique et présentera un concert « anniverscène », clin d’œil sympathique aux 30 ans de chansons de cet unique « auteur-compositeur-interprète ».

 

Avec la présence de nombreux musiciens et chanteurs de la scène culturelle transfrontalière :

 

- Corinna Röhl (du groupe Woaschbadde)

- Jo Nousse (du groupe Mannijo)

- Roland Helm (du groupe Saarbruck Libre !)

- Didier Atamaniuk (du groupe Schaukelperd )

 

(spectacle bilingue en francique et en français).

 

 

Lundi 10 Novembre

A15h00 puis à 20h30 – LE DUO ECKSTEIN

Sur la péniche « Pauline » (en bord de Sarre)

APRÈS-MIDI & SOIRÉE CONCERT

 

Le duo Eckstein nous invitera à un voyage dans le temps et l’espace…

Le duo composé de Michael Geib (guitare, chant, dulcimer) et de Roland Helm (chant et guitare) nous fera découvrir les chants de l’émigration des lorrains et des sarrois vers les Etats-Unis au 19ème siècle. Au travers d’une instrumentation originale et d’explications sur l’histoire des chants interprétés, les deux musiciens nous parleront de l’important déplacement de nos populations dont les traces restent encore très vivaces aujourd’hui aux Etats-Unis.

 

(spectacle bilingue en francique et en français)

 

 

mardi 11 NOVEMBRE

15h30 - Compagnie Lothringer Theater

Auditorium du Casino

APRÈS-MIDI thÉÂtre

 

Deuxième représentation du Malade Imaginaire de Molière par la Compagnie Lothringer Theater.

 

(spectacle unilingue en francique avec livret guide pour les francophones)

 

 

20h30 – LA RENCONTRE DES 3 STRUWELPETER [2]

Auditorium du Casino

soirÉé POÉSIE

 

Profitant de la publication de la version sarregueminoise du Struwelpeter par Marianne Haas-Heckel, Edith Braun et Karin Peter (deux auteurs sarrois) viendront sur les planches de la scène de l’Auditorium du Casino pour une émouvante lecture des extraits de leur propre adaptation du livre de Heinrich Hoffmann. Ainsi, de Sarreguemines, à Sarrelouis et Sarrebruck, nous goûterons aux

 

nuances des accents et à la joliesse des formulations, le tout ponctué de quelques illustrations musicales par Jean-Pierre Albrecht.

 

(spectacle unilingue en francique)

 

[1] En coopération avec le Mundartring

 

 

Le mercredi 12 Novembre

20h30Christof Scheidt & Raymond Colling

Maison de Quartier de Neunkirch

SoirÉe humour en Platt

 

Pour clôturer le festival, rien de tel qu’une soirée « Humour en Platt » où Witz et autres sketchs fusent à tout va. Animée par les artistes sarrois et lorrains Christof Scheidt et Raymond Colling. Quand un lorrain et un sarrois se rencontrent sur les thèmes de la frontière, de l’identité, autour de jeux de mots et de clins d’oeils en référence à l’identité locale… cela donne une heure et demie conviviale, entre rire jaune et fou rire… à ne manquer sous aucun prétexte.

 

(spectacle unilingue en francique)

 

14h - « CONTES DE LORRAINE ET D’ALSACE »

BibliothÈque municipale (la Goëlette)

contes de Lorraine francique 

 

Un après-midi pour petits et grands à travers les légendes de nos régions avec Thomas Metzinger et Jean-Pierre Albrecht.

 

Des contes fantastiques à la présentation d’instruments étranges (épinette des Vosges, vielle-à-roue,…) un univers à découvrir.

 

(spectacle bilingue)

 


 

Présentation des artistes

 

 

Calabrun c’est un joyeux couple européen : un allemand et un français, Helmut Holz et              Gaston Michel. Tous deux musiciens et spécialistes des langues romanes, ils ont eu il y a des années un coup de coeur pour l’Occitanie, et sont dès lors devenus des ambassadeurs militants de la langue occitane, des vins, de la musique, et du soleil occitan.

 

 

Son signe distinctif : une veste rouge avec un col zébré et un chapeau vissé sur la tête. En quelques accords, Schorsch Seitz enthousiasme des salles entières. Après quelques « Witz » dont il a le secret, il interprète des versions détournées de chansons connues et le tout en dialecte sarrois. S’il excelle dans l’art du rire, de la moquerie et du persiflage, il est également l’auteur de nombreux écrits, de pièces de théâtre et même de morceaux de musique pour la fameuse série télévisée allemande « Tatort ».

 

Musicien, comédien, humoriste, fervent défenseur du Platt et de l’identité locale, l’homme à l’éternelle veste écarlate écume depuis des années toutes les fêtes, émissions de télévision, cabarets, devenant peu à peu un ambassadeur culturel du Land de Sarre.

 

 

Pour son nouveau grand spectacle, « D’InbildungsKranke », la bande d’Alphonse Walter a puisé dans les récits de Monsieur Poquelin (Molière) une pièce connu de tous : « Le Malade Imaginaire ». Que les amateurs de comédie et de rire se réjouissent, l’adaptation de la pièce en lothringer platt donne au texte original une nouvelle truculence et en souligne sa poésie.

 

Cette représentation a été réalisée spécialement pour le Festival. Elle a fait l’objet d’un soutien d’aide à la création conjointe de la part de la Ville de Sarreguemines et du Ministère de la culture (Drac Lorraine)

 

 

La distribution :

 

Dans le rôle d’Argan, malade imaginaire : Alphonse Walter qui partage la mise en scène avec Anabelle Senger.

Béline, seconde femme d’Argan : Michèle Kouver.

Angélique, fille d’Argan : Marie Laure Heckel.

Louison, seconde fille d’Argan : Anabelle Senger.

Béralde, frère d’Argan : René Dosch.

Cléante, amant d’Angélique : Laurent Schneider.

Création des costumes : Anne Wenger.

Création lumière : Serge Kmiecik.

Conseiller artistique : Roberto Graiff.

 

 

 

Le Folk de la rue des dentelles, est un des groupes « folk » les plus anciens de la scène française. Fondé en 1972, riche d’une longue expérience au service de la danse, il nous propose une instrumentation originale de cornemuse, hautbois, accordéon, le tout dans un répertoire lié à la tradition locale et s’inspirant en particulier de l’œuvre du musicologue Louis Pinck.

 

Le répertoire

-    Des musiques provenant surtout d'Alsace et de Lorraine, avant l'apparition et la généralisation des cuivres.

-    Des musiques de danse.

-    Des chansons et des ballades.

-    Des compositions écrites en s'appuyant sur la logique inhérente aux musiques traditionnelles.

 

 

Voir page 12

 

 

Heinrich Kraus est l’un des plus important écrivain sarrois. Auteur de plus de 3000 poèmes en allemand et en francique, une grande partie de son œuvre à été réunie dans un ouvrage publié en 2002 sous le titre « Poetische Haltestellen ».

 

 

·        LE TRIO Manfred pohlmann

Interprète globe-trotter de ballades, de tangos, de swings ou de rock, Manfred Pohlmann est un artiste qui n’hésite jamais à poser sa guitare aux quatre coins de l’Europe. L’homme aux milliers de représentations a déjà connu les charmes de l’Allemagne, de la France, de l’Autriche, du Luxembourg, de l’Italie ou de la Belgique. Et si son nom ne vous dit toujours rien, souvenez-vous du passage de Mannijo sur la Scène de l’Hôtel de Ville l’an dernier. Avec Jo Nouss, ils forment le groupe « francique » Mannijo, connu dans la Sarre entière et plus particulièrement à Sarreguemines.

 

A l’occasion du 5ème festival « Mir redde Platt », Manfred Pohlmann sera accompagné de           Dirko Juchem au saxophone, à la flûte et aux percussions et de Frank Willi Schmidt à la Contrebasse.

 

 

Le Duo Eckstein nourrit son répertoire de chansons historiques des actuelles Régions de la Sarre, de la Lorraine et de la Pfalz. Composé de Michael Geib et de Roland Helm, le duo nous propose aujourd’hui des chansons témoins des impressions, des raisons, des sentiments et des attentes des gens du passé. Le programme du duo mélange de façon divertissante les chansons des émigrés lorrains et sarrois, leurs histoires. La profondeur de ces textes est soulignée des accords de quelques instruments « folks » classiques comme la guitare, la flûte, ou le Koncertina (sorte de petit accordéon) mais aussi de rares et vieux instruments comme le Dulcimer (sorte d’épinette des vosges) et la Harpe.

 

Marianne Haas-Heckel, Edith Braun et Karin Peter enchanteront l’Auditorium du Casino et nous liront quelques extraits de la fameuse œuvre de Heinrich Hoffmann : le Struwwelpeter. La magie du moment sera rehaussée par les illustrations musicales du chanteur alsacien Jean-Pierre Albrecht.

 

 

L’histoire de Pierre l’ébouriffé

Noël 1844 : le Docteur Heinrich Hoffmann, médecin à Francfort-sur-le-Main, cherchait un livre à offrir à son fils âgé de trois ans, mais il ne trouva rien à son goût. Peintre, poète et homme d'esprit, le médecin décida d’écrire et d’illustrer les vers très simples de ce qui allait devenir un des livres pour enfants les plus connus au monde. L'éditeur Löning, ami de la famille, voulut publier à 1 500 exemplaires ce petit ouvrage pour l'année suivante. En quatre semaines l'édition fut épuisée. Dès lors, chaque enfant d'Allemagne connut les vers de ces petits contes décrivant les principaux défauts des enfants et leurs funestes conséquences : Pierre qui refuse de se laisser peigner et de se laisser couper les ongles ; Paulette qui touche aux allumettes et se brûle ; les trois enfants qui se moquent du nègre et sont plongés par punition dans un encrier…

 

 

On ne présente plus le fabuleux conteur Raymond Colling ! Traducteur de Jean de Lafontaine, il est aussi l’humoriste philosophe du spectacle « die Welt esch verrickt ! ». Il revient à Sarreguemines pour notre plus grand plaisir

 

 

Christoph Scheidt est sarrois, il nous vient du nord de la Sarre, de cette région où la langue francique roule ses « r » ! Musicien chanteur, il est aussi un cabaretier plein d’humour qui saura assurément nous distraire grâce à ses interprétations hilarantes.


 

ZOOM SUR LA SOIRÉE OCCITANE

 

 

 

Dès le néolithique (-5 000 ans av JC) et jusqu'au IIème millénaire avant notre ère, la France du Nord et la France du Midi était séparées, sauf aux abords de l'océan, par une zone forestière, dont la Brenne, la Sologne, le Bourbonnais, le Nivernais, la Bresse, le Jura central auraient constitué les principaux massifs. Il y aurait eu là une véritable cloison, d'autant moins aisée à franchir que ces massifs étaient pour la plupart marécageux et infertiles. En outre, cette zone forestière coïncidait grossièrement avec la limite entre les climats humides en toutes saisons de la France du Nord et les climats à étés secs de la France du Midi.

 

Par la suite, des influences civilisatrices différentes se seraient exercées très tôt de part et d'autre de cette barrière. Et les dissemblances furent renforcées par le fait que l'influence romaine pénétra par le Sud, l'influence germanique par le Nord.

 

La langue et la culture occitanes ne correspondent pas à une nation au sens moderne du terme mais plutôt à une civilisation présente dans toute la partie méridionale de la France actuelle (le domaine occitan couvre 33 départements français), de même que dans douze vallées du Piémont italien et dans le Val d'Aran en Espagne. La langue qui y est parlée puise ses origines dans le croisement d'anciens idiomes et du latin dont l'influence fut prépondérante.

 

Dès le VIIIème siècle le territoire de la Gaule se divisait déjà en deux zones linguistiques. C'est originellement, le Gallo-romain méridional qui par une longue mutation se transforme en une langue originale et nouvelle : l'occitan (Le gallo-roman septentrional donnera, lui, naissance à la langue d’Oïl). L'occitan est une langue romane qui s'est développée au même titre que le Catalan ou le Français. Son domaine est limité par la langue d'oil et par le domaine des parlers franco-provençaux. L'occitan se distingue de l'ancien français par un caractère plus profond et plus durable de la romanisation ainsi que par une influence germanique beaucoup moins forte. La culture occitane, c'est aussi une littérature de plus de 1000 ans dont les textes connus les plus anciens remontent au-delà du Xème siècle, et vers la fin du XIème siècle, l'Occitanie médiévale se présente comme un ensemble socio-culturel d'une incontestable maturité. Des troubadours du Moyen-âge, inventeurs de la littérature courtoise, à la renaissance littéraire du XVIème siècle, au félibrige initié par Frédéric Mistral au XIXème et jusqu'aux nombreux écrivains contemporains, cette littérature surprend par son originalité et son extraordinaire fécondité. L'Occitanie, c'est encore la richesse d'un patrimoine oral étonnamment préservé, et d'une littérature orale d'une singulière universalité.

 

Cette civilisation, bien que combattue tout au long des siècles depuis la fameuse Croisade contre les Albigeois, n'en conserve pas moins une grande authenticité. On estime que la langue occitane demeure toujours parlée ou comprise aujourd'hui par près de 10 millions d'individus.

 

 

 

SoirÉe concert

20h30 - Samedi 8 novembre -

ScÈne de l’HÔtel de Ville

 

Le groupe LOS DE NADAU naît fin 1973 à Tarbes de la rencontre de Michel Maffrand, Jacques Roth et Ninon Paloumet. La nouvelle chanson occitane existe déjà, avec Marti, Patric et Los Caminaires en Languedoc, Delbeau en Gascogne et Verdier en Limousin. Après « l'explosion » de mai 1968, beaucoup de jeunes se retournent vers leurs racines. Les salles sont pleines, le Larzac est en lutte et un slogan circule dans toutes les bouches : "Volem viure au país." Le premier disque sort à l'été 1975. Il a pour titre : Monsur lo regent, chansons revendicatives, mais aussi chansons

 

d'amour. Le groupe accompagne les luttes viticoles et ouvrières, c'est l'époque de la chanson "engagée". Très vite sortent "La venta a las enchèras" en 1976, et "L'immortèla" en 1978, avec une chanson phare qui deviendra traditionnelle. En 1980 naît à Pau la première Calandreta, école d'enseignement en occitan. Le groupe Nadau sera toujours aux côtés de Calandreta dans le combat qu'elle mène pour la langue. Il s'implique également dans les premières radios libres, dans le journal "Pays".

 

"T'on vas" paraît en 1982, "Qu'èm çò qui èm" en 1986 réalisé avec 400 choristes. La même année arrive le pianiste Pierre Micouleau dans le groupe composé jusque là de 3 voix, 2 guitares sèches et un accordéon diatonique. Puis c'est le tour de Jacques Baudoin, Serge Cabos, Gilbert Bastelica, Jean-Pierre Médou. Los de Nadau devient alors "Nadau", rencontre de la cornemuse, de la guitare électrique et du chant. Jacques Roth et Jacques Baudoin quittent le groupe en 1991, année de la parution de "De cuu au vent".

 

Le spectacle "Nadau en Companhia" réunira 4500 personnes au Zénith de Pau en 1993, et 7000 en 1996. Deux C.D. encore : "Pengabelòt" en 1994, et "Zénith 96". Enfin, Philippe et Jean-Michel Espinasse donnent à Nadau son visage actuel. Le 20 mai 2000, le groupe fait salle comble à l'Olympia à Paris et enflamme la salle. Ce succès est aussi à mettre à l'actif de l'équipe technique : Patrick Caussé, Hubert Daracq et Eric Tébucq. Equipe renforcée rapidement par Mathieu Ducat.

 

Pierre Micouleau et Hubert Daracq (éclairage) quittent le groupe en août 2001.

 

Les 15, 16 et 17 novembre 2002, le spectacle Nadau en Companhia avec 250 participants invités : choristes, quatuor à cordes, pianiste, accordéoniste, réunit 11 000 spectateurs au Zénith de Pau.

 

En janvier 2003, Patrick Caussé arrête la sonorisation des concerts pour se consacrer au travail en studio. Il est remplacé par Olivier Robert ; Fabrice Manconi devient le nouveau batteur du groupe.

 

 

 

Les membres de Nadau sont :

Miquèu MAFFRAND     Chant, accordéon diatonique, cornemuses Boha, Musette "Béchonnet"

Ninon PALOMET          Chant, claviers

Felip ESPINASSE        Cornemuses Boha, Bodega, Musettes 14 & 16 pouces, accordéon diat.

Sèrgi CABOS               Chant, guitare électrique, acoustique, basse

Joan-Pèir MEDOU        Chant, guitare électrique, acoustique, basse

Fabrice MANCONI       Batterie

Cédric PRIVÉ               Violon

 


 

Informations pratiques

 

 

Le festival « Mir redde Platt » est organisé par la Ville de Sarreguemines avec le soutien du Conseil Régional de Lorraine, de l’Institut des Langues et Cultures Régionales de Lorraine, du Conseil Général de la Moselle, de la Caisse d’Epargne de Lorraine.

 

 

 

 

Tarif unique 10 Euros

 

Jeudi 6 novembre               Schorsch Seitz – soirée cabaret culinaire                            10 €

                                        Spectacle 10 € + Repas 15 €                                             25 €

Vendredi 7 novembre          Le Malade Imaginaire – soirée théâtre                                 10 €

Samedi 8 novembre            Nadau – soirée concert                                                      10 €

Dimanche 9 novembre        Trio Manfred Pohlmann – soirée concert                              10 €

Lundi 10 novembre             Le Duo Eckstein – soirée concert                                       10 €

Mardi 11 novembre             Le Malade Imaginaire – après-midi théâtre                           10 €

                                        La rencontre des 3 Struwelpeter – soirée théâtre                  10 €

Mercredi 12 novembre         Christof Scheidt & Raymond Colling – soirée humour           10 €

 

 

 

Réservations à l’Office de Tourisme

Tél. : 03 87 98 65 06 - Fax : 03 87 98 25 77

E-mail : information@ot-sarreguemines.fr

 

 

 

 

N’oubliez pas le site du FESTIVAL !

http://mirreddeplatt.free.fr

 

 



[1] Le repas est à réserver à part et sera servi pendant la représentation de Schorsch Seitz pour plus de convivialité. Prix du spectacle seul : 10 Euros. Prix du Spectacle + Repas : 25 Euros. Les abonnés seront informés de la procédure par courrier avec coupon réponse à renvoyer.